À mon amie Renée, future ambassadrice

Parce que tu voulais étreindre toute la joie de Noël, chaque année depuis des lunes, tu anticipais l’effervescence que créait ton invitation renouvelée auprès de nous, tes complices de toujours. Comment ne pas céder à la magie perpétuée si savamment recréée chez toi, par ton talent de mère Noël?

Lire la suite « %s »

Portrait d’une ambassadrice : Suzanne Gagnon

Le Cercle des ambassadrices du Monastère des Augustines est un réseau de femmes accomplies, qui désirent contribuer à assurer la pérennité et la mise en valeur du patrimoine des Augustines, soutenir la mission sociale de mieux-être des individus, et de faire rayonner l’offre du Monastère auprès des membres de leur entourage.

Ce mois-ci, nous vous proposons le portrait de l’ambassadrice Suzanne Gagnon, Chef de la direction et Fondatrice du Groupe Laurie Raphaël.

Lire la suite « %s »

Les premiers pas vers une alimentation consciente

Pour la plupart d’entre nous, le verbe nourrir évoque une alimentation saine et colorée. Nous relions souvent l’équilibre du corps à la composition de notre assiette. S’il est vrai que notre alimentation est un paramètre important pour notre santé, nous sommes de plus en plus conscients que l’environnement, les pensées, les croyances et les perceptions sont également déterminants pour notre équilibre physiologique et notre quiétude intérieure. Ils s’unissent à l’alimentation pour nourrir le corps et l’être dans sa globalité.

Lire la suite « %s »

Les chirurgiens de la colonie

En Nouvelle-France, les soins de santé sont dispensés, entre autres, par les médecins et les chirurgiens-barbiers. Plus instruits, les premiers s’occupent des pathologies internes. Ils sont éduqués en latin dans les universités européennes et bénéficient d’une plus grande reconnaissance sociale. Ne jouissant pas d’une formation universitaire, les chirurgiens-barbiers sont organisés, à l’époque de la Nouvelle-France, autour de corporations de métier. En plus grand nombre dans la colonie, ils soignent les maladies externes (amputations, chancres, saignées, cautérisation des plaies). Pourquoi un tel clivage existe-t-il entre la chirurgie et la médecine, deux disciplines pourtant si connexes? Cette scission s’explique en remontant l’histoire jusqu’au Moyen-Âge, alors que l’Église voit d’un mauvais œil le mélange entre le sang et la spiritualité!

Lire la suite « %s »