Développement durable | Parce que chaque geste compte

Au Monastère, le développement durable est au cœur de nos priorités et de celles de nos employés. En avril 2018, pour célébrer le Jour de la Terre et pour poursuivre notre conscientisation à des habitudes de vie responsables, les membres de notre équipe se sont engagés à réaliser des actions profitables pour l’environnement durant un minimum d’un mois. Il y a une multitude d’actions qui peuvent être entreprises, mais pour s’assurer que le plus grand nombre s’implique, nous avons proposé quatre engagements accessibles et facilement réalisables. Le Monastère vous partage ci-dessous les défis auxquels les employés et leur entourage ont été invités à réaliser.

 

Défi 1 – Opter pour le transport actif ou collectif

La première proposition était l’engagement à utiliser un mode de transport actif ou collectif pour se rendre au travail. Saviez-vous qu’une automobile prend la place de 10 vélos et qu’un autobus libère les routes de 40 automobiles? De plus, le vélo ou la marche sont bons pour la santé, et le covoiturage permet de créer des liens entre collègues ou même entre voisins.

Défi 2 – Préserver l’énergie

Un autre engagement avait pour but de préserver l’énergie par des actions simples telles que de fermer les lumières en quittant une pièce (au travail comme à la maison) et d’éteindre les appareils électriques en veille.

Saviez-vous que l’éclairage représente environ 5 % de la consommation d’énergie dans une habitation? Le seul fait de brancher un chargeur pour téléphone cellulaire ou un adaptateur d’alimentation externe pour un ordinateur portable utilise de l’énergie, et ce, même s’il n’est pas connecté à l’appareil qu’il alimente, ou que ce dernier soit entièrement chargé. Débrancher les chargeurs et les adaptateurs dès que les appareils sont complètement chargés augmentera aussi la durée de vie de leur batterie.

Défi 3 – Utiliser des produits durables

Nous ne pouvions pas passer à côté de l’engagement de réduire l’utilisation de produits à usage unique et de les remplacer par leur égal durable (tasse de café, sac de transport, lunch dans un contenant de verre ou de plastique réutilisable, gourde lavable, etc.). Saviez-vous que le polystyrène d’usage domestique prend de 50 à 80 ans à se dégrader? une couche jetable de 400 à 450 ans? et un sac en plastique environ 450 ans aussi? Pour faciliter le choix, il suffit de se demander « devrais-je utiliser une cuillère qui prendra 100 ans à se décomposer ou une cuillère qui aura 100 ans et plus d’utilité? »

Défi 4 – Adopter les protéines végétales
Finalement, le dernier défi consistait à remplacer un plat de viande par un plat végétarien au moins une fois par semaine. Plusieurs options alléchantes étaient possibles pour nous. L’un des chefs du Monastère, Christian, nous avait proposé une recette très facile à réaliser à base de tempeh. Cette recette délicieuse est d’ailleurs disponible en ligne, sur le site Internet du Monastère.

L’olivier d’hier à aujourd’hui

Vers la fin du mois de mai 2018, nous avons conclu ce défi, dont nous tirons des apprentissages durables, avec la plantation d’un olivier dans le jardin des Augustines. L’olivier est depuis toujours un symbole cher aux Augustines, puisqu’il fait notamment partie de leurs armoiries.

Des postulantes et des religieuses devant des oliviers. © Archives du Monastère des Augustines

 

L’olivier était utilisé également à divers fins chez les Augustines pour leurs fonctions d’apothicairesses. La richesse du symbolisme de l’huile d’olive évoque la paix, la guérison, la force. C’est elle qui nourrit et éclaire. Elle est signe de bonté, de douceur et d’amour. L’olivier est toujours vert, aux branches chargées de fruits. Il symbolise la prospérité, la fécondité et la fidélité. Aujourd’hui, l’olivier est aussi représenté à travers le logo du Monastère des Augustines. Ce dernier est composé de trois feuilles d’olivier, un clin d’œil aux trois arrivantes en 1639.

Le 22 mai 2018, des employés du Monastère ont planté un olivier dans le jardin des Augustines. Le geste marquait la conclusion de ce défi, dont nous tirons des apprentissages durables.