Le tofu « Strong Enough »: pour une expérience « tofu tout flamme »

Salutations gourmandes et gourmands!

Je vous propose une petite recette facile et rapide à réaliser, goûteuse et économique, qui m’a permis de découvrir et d’apprécier le tofu il y a déjà plus de vingt ans. Je refais cette recette depuis avec le même plaisir gustatif. Il s’agit d’une adaptation végétarienne du on ne peut plus classique bœuf Stroganov : le tofu « Strong Enough » (désolé, elle était facile). Je crois qu’elle s’adapte à tous les palais curieux; j’ai même conquis ma fille à ses tout débuts culinaires, et elle en mange encore avec des étincelles dans les yeux.

Pour faire honneur au fromage de soya (tofu), le secret est de bien mariner et de couper en fins morceaux. Mon seul conseil pour le tofu est d’y aller avec du biologique. Sinon, tout le contenu de la recette est suggestif. Allez-y avec vos papilles et osez! C’est ça le plaisir de cuisiner. Personne n’a la science infuse : faites des ajustements. Le tofu deviendra vite un impondérable dépanneur économique et nutritif dans vos créations.

Selon mon bon jugement, en toute modestie, voici l’arsenal pour une réussite, pour 4 convives en bon appétit :

INGRÉDIENTS

  • 2 blocs de tofu ferme, coupés en finesse, mais sans flafla
  • ± 1 tasse de pâte de tomate
  • ± 1 tasse de vin rouge ou blanc, ça calme la bête végétale et permet de trinquer au plaisir végétarien
  • ± ½ tasse de crème 35 % ou de crème de soya
  • 2 tasses de champignons de Paris pour le prix, mais osez les pleurotes, c’est à pleurer de bonheur
  • 1 oignon blanc, rouge ou vert, à votre guise
  • 1 à 6 gousses d’ail
  • ± 1 tasse de cornichons à l’aneth
  • 1 bouquet de persil bien dodu frais haché (surtout pas de persil séché!)
  • Bien sûr, du paprika, la base de la recette! J’adore le hongrois, bien goûteux et corsé, sinon le traditionnel, rehaussé avec du piment de Cayenne. La quantité? Un minimum de 4 cuillères à café, ou à soupe, si vous ne buvez pas de café
  • Du sel et du poivre, obligatoirement!

Notes: Les quantités sont représentatives, mais allez-y à votre goût et avec ce qu’il y a dans le frigo. Vous n’aimez pas les champignons? Ils se remplacent par ce que vous voulez.

On attaque!

PRÉPARATION

  1. La veille de votre expérience, faites mariner le tofu coupé dans le vin, le paprika, l’ail écrasé, les cornichons hachés finement, avec sel et poivre. Plus ça marine, mieux ça se portera. Vous pouvez même laisser mariner jusqu’à 2 ou 3 jours.
  2. L’instant gourmand arrivé, suez l’oignon et les champignons que vous aurez taillés à votre goût. On veut un beau petit bronzage.
  3. Escortez le tofu et tout ce beau monde dans la poêle et laissez réduire le vin de moitié environ.
  4. Balancez la pâte de tomate et la crème, et réduisez à feu doux pour une consistance bien onctueuse.
  5. Retirez du feu et persillez le tout de fraîcheur. Rectifiez le sel et le poivre. Osez saler. Toute épice, toute herbe, tout parfum est bonifié par le sel. Si vous pensez qu’il y en a assez, rajoutez-en.

À dévorer avec une belle salade verte, du riz ou sur un lit de pâtes courtes comme l’orzo. Tout est permis, sauf la monotonie.

Ne reste plus qu’à vous souhaiter un moment « tofu tout flamme »!