Les Augustines et les Ursulines: une amitié datant de plus de 365 ans!

Le 30 décembre 1650, à trois heures du matin, un incendie se déclare au monastère des Ursulines, à quelques rues de l’Hôtel-Dieu de Québec. À la lumière des flammes qui refusent de s’éteindre, dans la panique et le désarroi, les quinze occupantes qui s’y trouvent se réfugient au monastère des Augustines. Leur séjour se prolongera pendant trois semaines, le temps de se trouver un logis provisoire.

À leur départ, les deux communautés se font la promesse de s’entraider dans les aléas du destin. Le 8 février 1651, les deux supérieures signent ensemble l’Acte d’une promesse faite entre les Ursulines et les Hospitalières de Québec, véritable pacte d’amitié qui sera honoré à maintes reprises.

 

 

Lors du second incendie qui ravage le monastère des Ursulines le 21 octobre 1686, les religieuses se réfugient encore une fois chez leurs consœurs augustines : « Nous partageâmes avec elles nos toilles, nos voiles, nos matelas, tours de lits, vaisselle, baterie de cuisine et quelques provisions, ne croyant pas pouvoir trouver une plus belle occasion d’exercer la charité […] Nous renoüâmes nos anciennes amitiez et, de part et d’autre, on se donna mille assurances d’une sainte et solide union » (Les Annales de l’Hôtel-Dieu de Québec 1639-1716, p. 226). Le 7 juin 1755, c’est au tour des Augustines de connaître le brasier. Alors que « les Religieuses se rassemblerent dans le jardin des pauvres d’où elles regaidoient cet effroyable embrasement, les Révérendes Mères Ursulines envoyerent plusieurs personnes pour leur faire offre de leur Maison […] ces bonnes Religieuses se déplacerent pour les loger, leur préterent de leur linge et firent présent de plusieurs hardes nécessaires à quelques unes et donnerent à chacune un couvert avec le gobelet et la serviette le jour qu’elles partirent et ne cessérent de les combler d’amitiées pendant les trois semaines qu’elles y demeurerent » (Annales de l’Hôtel-Dieu du Précieux Sang de 1755 à 1774, p. 4)

Ce pacte d’amitié et d’entraide a traversé les siècles, servant de baume lors d’épisodes dramatiques. Au fil de l’histoire des Augustines et des Ursulines, il a été renouvelé plusieurs fois au cours de cérémonies officielles.

À l’occasion du 375e anniversaire de l’arrivée des deux communautés pionnières au Canada, le 31 juillet 2015, il a été de nouveau ratifié et étendu à toute la famille augustine et ursuline du pays. Quel plus bel exemple d’entraide que ce gage d’amitié qui perdure depuis plus de 365 ans!