LES ACTUALITÉS DU MONASTÈRE

Portrait d'une ambassadrice : Suzanne Gagnon

Publié par Le Monastère des Augustines le 7 mars 2017 19:15:37
Retrouvez-moi sur :

Le Cercle des ambassadrices du Monastère des Augustines est un réseau de femmes accomplies, qui désirent contribuer à assurer la pérennité et la mise en valeur du patrimoine des Augustines, soutenir la mission sociale de mieux-être des individus, et de faire rayonner l'offre du Monastère auprès des membres de leur entourage.

Ce mois-ci, nous vous proposons le portrait de l'ambassadrice Suzanne Gagnon, Chef de la direction et Fondatrice du Groupe Laurie Raphaël. LAURIE161.jpg

Quel est votre parcours personnel et professionnel? 

Je viens d’une famille très modeste. Ma mère était à la maison avec les six enfants, et mon père travaillait sur de gros chantiers de construction. Lorsque j’étais jeune, je rêvais à deux choses : être banquière ou être couturière de haute couture. Cela démontre bien ma personnalité… terre-à-terre et créative!

J’ai entrepris ma vie professionnelle comme secrétaire juridique. Pendant sept ans, alors que je travaillais, j’allais à l’université le soir pour mon plaisir et pour abreuver ma grande curiosité, mais sans but précis, autre que d’acquérir de nouvelles connaissances. Au bout de sept ans, j’ai cessé d’étudier parce je suis devenue enceinte de Raphaël. 

Je me définis comme un « capteur de rêves » parce que lorsque mon conjoint Daniel Vézina m’a parlé pour la toute première fois de son rêve d’avoir un restaurant gastronomique, j’ai tout de suite senti que j’avais les aptitudes pour l’aider à le réaliser. Sans penser que je pouvais faire partie de l’aventure et dans l’unique intention d’aider Daniel, j’ai rédigé, à la main, le premier plan d’affaires du projet qui allait devenir le restaurant Laurie Raphaël. Lorsqu’en 1991 nous avons rencontré un banquier qui m’a dit « on ne peut pas accepter ce projet sans vous Madame, vous êtes le projet », j’ai su à ce moment-là que j’étais à la bonne place! Quelques années plus tard, en 1996, Daniel avait la soif de transmettre son savoir sur la gastronomie québécoise et ses artisans. J’ai donc piloté le premier projet de livre de recettes de Daniel, et nous en avons vendu 30 000 copies, ce fut le premier d’une série de six à ce jour. J’ai appris également le métier d’agente d’artiste afin que Daniel soit bien représenté pour sa carrière médiatique.

Je me considère comme une entrepreneure respectueuse des valeurs et des engagements d’une marque en croissance et en transformation constante.  

C’est le mois de la nutrition, vous êtes à la tête de projets en lien avec l’alimentation depuis près de trois décennies, qu’est-ce qui vous passionne de ce milieu?

C’est de proposer une offre qui reflète nos valeurs de qualité, de respect de la nature, de proximité et surtout de faire plaisir à nos clients. Nous sommes ce que l’on mange. Je considère qu’au Laurie Raphaël nous sommes des marchands de bonheur. Quel privilège!

Après 25 ans, nous avons décidé d’utiliser notre savoir-faire et notre savoir-être pour partager une nouvelle offre accessible et santé. C’est ainsi qu’est né l’année dernière notre comptoir santé. La Serre. Notre promesse de marque c’est «  Fou du goût. Sain d’esprit. »

 

Qu’est-ce qui vous touche dans l’offre du Monastère et qu’est-ce qui vous a inspirée à devenir ambassadrice?

Le Monastère me parle énormément parce que je suis admirative des Augustines qui ont tant donné à la population québécoise. Je me sens très fière de faire partie du premier groupe des ambassadrices, qui ont encouragé le projet. Cet engagement est pour moi un incontournable pour répondre à l’œuvre si colossale des Augustines.

Qu’est-ce que c’est pour vous le don et la philanthropie?

Pour moi, la base est l’engagement personnel. Ensuite tu passes à l’action en partageant temps, connaissance et argent. Selon moi, comme c’est toujours un acte engagé, il y a nécessairement un don de soi, un engagement moral.

Quel a été le moment le plus marquant de votre vie?

La naissance de mes deux enfants parce que c’est extraordinaire de donner la vie. Et le décès de ma mère a été l’autre événement marquant parce qu’elle m’a donné la vie… elle était mon idole, c’était un modèle humain! 

Si vous pouviez retourner dans le passé, quel message livreriez-vous à la jeune femme de 20 ans que vous étiez?

« Occupe-toi de toi davantage en mettant tes limites et en les expliquant. Prends du temps pour toi-même et ne te sens pas coupable de le faire. Fais de toi ta priorité, en respectant les autres. »

Une citation qui vous inspire?

« Régler le passé, prévoir l’avenir pour mieux vivre le présent », c’est une citation qui me suit depuis des lunes. Mon père m’a aussi dit une citation qui m’a beaucoup inspiré confiance : « Dans la vie ma fille quand tu as la curiosité, la passion et la débrouillardise, vas-y, tu n’as rien à perdre! » Ce qu’il voulait dire en fait c’est : « n’aie pas peur et aie confiance en toi! »

Quand vous voulez vous détendre, que faites-vous?

Je lis ou je marche en silence. J’aime être seule et en silence. La spiritualité occupe une place importante dans ma vie.

Quels sont vos prochains défis?

Il y a 25 ans Daniel voulait développer le terroir québécois et aujourd’hui, Raphaël veut devenir une destination gastronomique d’ici et dans le monde. Je souhaite aussi faire de La Serre une référence du goût et de la santé!

Sujets: Ambassadrices

Des lectures inspirantes

Les «Actualités du Monastère» offrent un forum d’expression où les employés et les collaborateurs du Monastère des Augustines partagent leurs passions, leurs découvertes et leurs réflexions sur une foule de sujets entourant la santé globale et la culture au sens large. Nous espérons que les contenus que vous trouverez sous cette rubrique deviendront vos sources d’inspiration!

Infolettre

Restez en contact et abonnez vous à notre infolettre en cliquant ici