Pourquoi déjeuner en silence?

« Le temps et le silence sont les plus grands luxes aujourd’hui. » – Tom Ford

Au restaurant du Monastère, le petit-déjeuner se prend en silence, un rituel matinal en accord avec la vocation historique des lieux. C’est dans le silence que le système sensoriel commence à se détendre. Le cerveau a besoin de recharger ses batteries et il le fait encore mieux dans le silence que pendant le sommeil.

Parmi les bienfaits attribués au silence, on retrouve la réduction du stress et de l’anxiété, la régulation des émotions, l’amélioration des capacités cognitives et un sommeil plus réparateur. Le silence serait aussi un facteur favorable à la réflexion et à la créativité. Il permet donc de s’ouvrir plus facilement à de nouvelles perspectives et devient ainsi le moment idéal pour choisir une intention qui nous accompagnera tout au long de la journée. Le silence est un moyen fantastique de se connecter avec la vie.

Chez les Augustines, le moment du repas était un temps consacré au silence. Celui-ci leur permettait d’être présentes à soi et à l’autre, de se recueillir et de vivre un moment précieux d’intériorité. Le silence durant les repas favorisait le calme, le repos et la concentration avant de se replonger dans l’action aux côtés des malades.

La culture du silence réside entre nos murs depuis plus de 375 ans. Voilà pour nous une bonne raison de proposer à nos visiteurs de perpétuer la tradition en vivant cette luxueuse expérience au petit-déjeuner afin de partir la journée en toute sérénité.