Trouvaille du mois – Pacte d’amitié entre Augustines et Ursulines

Tous les mois, les équipes de la Réserve muséale et du Centre d’archives du Monastère sélectionnent un objet parmi le riche patrimoine matériel légué par la communauté des Augustines. En vedette, ce mois-ci, l’Acte d’une promesse faite entre les Ursulines et les Hospitalières de Québec. Ce document est daté du 8 février 1651.

Lors de l’incendie qui détruisit la maison des Ursulines, le 30 décembre 1650, les   Augustines de l’Hôtel-Dieu de Québec accueillirent leurs consœurs pendant 3 semaines. Avant de se séparer et afin d’affermir et de cimenter leur union, les deux communautés rédigèrent cette convention. En voici un extrait :

« […] que pour conserver une perpétuelle et indissoluble union et charité entre nos deux communautés, que dorénavant il y aura une entière société et communication de biens spirituels, et la participation réciproque aux bonnes œuvres et prières qui se fairont en nos deux monastères, tant particulières que générales».

 

 

Ce pacte d’amitié aura servi plus d’une fois de remède moral et matériel, car le monastère des Ursulines a été la proie des flammes une seconde fois, le 21 octobre 1686. Même destin pour le monastère des Augustines, détruit par un incendie d’origine criminelle, le 7 juin 1755. À chaque fois, les religieuses d’une communauté se réfugièrent chez leurs consœurs de l’autre.

 

 

Notons au passage que ce pacte d’amitié a été ratifié le 31 juillet 2015. Il est maintenant étendu à l’ensemble des Augustines et des Ursulines du Canada. Rappelons aussi que les deux communautés sont arrivées ensemble à l’île d’Orléans, le 31 juillet 1639, et à Québec le lendemain.

 

 

Pour en découvrir davantage sur ce pacte, voir « Les Augustines et les Ursulines: une amitié datant de plus de 365 ans! », de l’historienne-archiviste Geneviève Piché.