Compostage au Monastère

Qui dit jardinage, dit aussi matière organique pour nourrir le sol. Saviez-vous que Le Monastère des Augustines dispose d’un système de gestion des matières résiduelles à trois voies qui inclut les matières organiques, les matières recyclables et la gestion des déchets dans toutes les salles multifonctionnelles, les principaux espaces publics et la cuisine?

Lire la suite « %s »

Un smoothie pour vous nourrir et vous rafraîchir

L’été est un temps idéal pour profiter pleinement des bienfaits des végétaux en savourant les trésors du potager. Comment? Facile! Vous avez besoin d’un mélangeur, d’eau ou de lait végétal (par exemple : lait de riz ou d’amande), vos fruits préférés frais ou congelés et de verdures. Notez que le lait végétal, les fruits congelés, l’avocat et la banane contribuent à l’onctuosité du smoothie.

Lire la suite « %s »

Gérer les fruits de la terre

Pendant plus de 300 ans, les Augustines de la Miséricorde de Jésus ont su allier religion, soins infirmiers et une panoplie d’autres savoir-faire. Parmi leurs multiples talents, celui de gestionnaire se démarque et est toujours d’actualité aujourd’hui. Excluant l’administration du monastère et de l’hôpital, les religieuses ont su autrefois maximiser les fruits de la terre. Cet article fait le survol de quelques éléments issus du monde agricole des trois communautés des Augustines de Québec : leurs jardins, leurs seigneuries, leurs achats auprès d’autres producteurs et leurs serres.

Lire la suite « %s »

La tomate, source de lycopène

Saviez-que les tomates et les produits à base de tomates sont les principales sources de lycopène dans l’alimentation nord-américaine? Ce composé de la famille des caroténoïdes est un antioxydant reconnu pour son action préventive sur la prolifération des cellules cancéreuses notamment au niveau de la prostate.

Lire la suite « %s »

Passez au jardin!

Le 14 juin 2017, le Carré de l’apothicairesse a été inauguré au Monastère des Augustines, en présence du premier ministre du Québec, Philippe Couillard. Ce jardin souligne l’importance des Augustines, ainsi que de Louis Hébert et de Marie Rollet dans les premiers temps de la Nouvelle-France. Louis Hébert est considéré comme étant le premier apothicaire de la colonie.

Lire la suite « %s »