L’alimentation consciente

Il va de soi que l’alimentation consciente est une expression de plus en plus utilisée dans l’univers de l’alimentation. Employée davantage chez les nutritionnistes et les diététistes, elle fait généralement référence à une plus grande responsabilisation d’un individu par rapport à sa santé globale. On parle donc non seulement de bien s’alimenter, mais d’établir une relation saine avec les aliments que l’on consomme. Cette philosophie est rendue si populaire qu’elle est parfois présentée comme « la nouvelle solution » à la perte de poids. Certes, la perte de poids peut en être une conséquence directe, mais le principe de l’alimentation consciente ne peut être réduit à cette seule manifestation physique. Nous vous invitons ainsi à explorer le sens plus large de l’alimentation consciente en vous offrant quelques pistes pour l’intégrer progressivement à votre vie.

Qu’est-ce que l’alimentation consciente?

L’alimentation consciente est d’abord liée à la façon de manger : manger en fonction de sa véritable satiété, en suivant les signes physiques de la faim, manger lentement, manger sans culpabilité, manger sans se méfier, contempler, savourer, prendre ses repas en bonne compagnie et, pourquoi pas, manger en silence, dans un état de contemplation et de gratitude.

Ces pratiques et leurs bienfaits sur la santé ne sont plus les préceptes des nutritionnistes et naturopathes d’avant-garde. Elles sont de plus en plus répandues. Nous n’avons qu’à penser au nouveau Guide alimentaire canadien qui inclut maintenant des principes plus holistiques dans ses recommandations : « Prenez conscience de vos habitudes alimentaires », « Cuisinez plus souvent », « Savourez vos aliments », « Prenez vos repas en bonne compagnie ». Il s’agit là d’un pas important vers l’alimentation consciente démocratisée.

N’y aurait-il pas cependant un concept beaucoup moins connu qui mériterait aussi sa part de popularité?

Revenons à la base. Être conscient signifie être attentif, lucide, en connaissance de cause. En plus de porter attention à nos sensations durant le repas (observation de l’assiette, des goûts, des textures, de notre salivation, de notre mastication, de ce que l’on ressent), pourquoi ne pas se concentrer sur l’origine des aliments que nous avons devant nous, sur la façon dont le mets a été préparé et sur les effets que les aliments consommés auront sur nous?

Au Restaurant du Monastère, le petit-déjeuner se prend en silence, un rituel matinal qui permet au système sensoriel de commencer à se détendre et au cerveau de recharger ses batteries.

Cinq principes de l’alimentation consciente à explorer

Au Monastère, le concept de l’alimentation consciente est présent avant, pendant et après le repas. C’est pourquoi notre restaurant a développé une approche culinaire basée sur les principes de l’alimentation consciente, qui met de l’avant la bienveillance et la lucidité. Voici donc cinq grands principes à explorer :

1. Choisir le plus possible des aliments biologiques afin de développer une conscience bienveillante envers la nature, nos proches et nous-mêmes.

2. Privilégier un approvisionnement local en se questionnant sur la traçabilité du produit, les méthodes de culture, d’élevage, de transformation et de commercialisation. Au Monastère, nous entretenons des liens étroits avec nos producteurs et nous nous assurons qu’ils partagent nos valeurs. En connaissant les valeurs familiales de l’agriculteur et la façon dont les animaux ont été élevés sur la ferme, nous faisons preuve de conscience bienveillante envers le produit et les gens qui se trouvent derrière celui-ci.

3. S’informer sur la valeur nutritionnelle des aliments et sur les façons d’optimiser leurs vertus sur notre santé, par exemple en minimisant leur transformation, en optant pour la cuisson lente et les huiles pressées à froid (pour conserver davantage les nutriments), en privilégiant les céréales entières, etc. La connaissance des vertus des aliments aide à être bienveillant envers ses proches et envers soi-même.

4. Dans la cuisine, utiliser les ressources de façon responsable, en planifiant vos repas avec ce que vous avez déjà (favoriser le tousqui) et en évitant le plus possible le gaspillage lors de la préparation. Préparez vos repas avec amour et ayez du plaisir à cuisiner! Restez dans le moment présent et cuisinez dans une ambiance positive en évitant les automatismes et le sentiment d’obligation.

5. En mangeant, être attentif aux sensations et à votre environnement, que vous soyez seul ou accompagné. Respirer, manger lentement, profiter du moment présent.

Dans cette perspective élargie de l’alimentation consciente, trois mots sont à retenir : lucidité, bienveillance et amour. N’est-ce pas une belle façon d’aborder trois fois par jour notre façon de nous nourrir?

Infographie alimentation consciente