Créer une vie à votre mesure

La plus belle aventure que l’on peut s’offrir est de vivre une vie qui nous corresponde pleinement. Le plus grand courage que l’on puisse avoir est de plonger en nous-mêmes pour déceler ce qui nous fait vibrer et ensuite oser le vivre. L’aventurier du XXIe siècle n’est plus celui qui a fait trois fois le tour de la Terre, mais bien celui qui a été en mesure de plonger courageusement en lui pour créer une vie qui lui ressemble. Mais pourquoi est-ce si difficile de simplement être nous-mêmes et d’assumer nos désirs?

Femme regardant l'horizon, dans les montagnes, à l'aventure.

La peur de se réaliser

Parfois, il est possible qu’une petite voix intérieure nous chuchote que nous n’avons rien de spécial à accomplir ni aucun rêve particulier à réaliser en ce moment. Or, cela s’avère souvent faux et il nous faut tenter de ne pas écouter ce que le petit hamster mental nous dit de négatif à l’oreille. La peur de nous réaliser pleinement cache parfois une peur de trop briller, d’être trop talentueux, radieux et merveilleux; la peur de trop réussir si nous étions pleinement nous-mêmes. Nul autre que Nelson Mandela nous le rappelle :

« Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur, mais que nous soyons puissants au-delà de toute limite. C’est notre propre lumière et non pas l’obscurité qui nous effraie le plus ».

– Nelson Mandela

Au-delà de cette peur d’être si merveilleux, il y a parfois aussi l’impuissance de ne pas savoir par où commencer, puisque le chemin peut être long! Mais comme tout chemin, la seule manière de le marcher est d’y aller un pas après l’autre. C’est ce que je vous propose dans cet article : inviter dans votre quotidien deux façons d’être qui vont sans doute changer énormément de choses pour vous. Il s’agit de la reconnexion à soi et de l’audace.

Femme heureuse regardant dehors
Se reconnecter à soi et l’audace sont deux pistes à suivre pour se réaliser.

La reconnexion à soi

Le début de toute aventure est d’abord une aventure intérieure. Pour que cette aventure nous ressemble, il est d’abord et avant tout essentiel de renouer avec nous-mêmes.

Lorsque l’on prend du temps pour nous, en pleine conscience et en silence, cela favorise une reprise de contact avec ce qu’il y a de vibrant en nous, et ce, de manière consciente et assumée. Cela permet de renouer avec nos émotions et nos ressentis. En les abordant en pleine conscience, nous laissons de côté l’idée de fuite du monde intérieur et nous le voyons plutôt comme un allié capable de nous donner de l’information sur qui nous sommes, ce que nous aimons, sur ce que nous aimons moins, sur nos désirs, sur nos rêves, etc.

La méditation peut grandement aider en ce sens. Elle est le meilleur raccourci que je connaisse pour renouer avec nous-mêmes et nous apprivoiser en pleine conscience. Elle aide à créer cette confiance dont nous avons tant besoin dans l’action et permet également d’avoir des idées créatives sur les prochains pas à faire pour aller dans le sens de nos rêves personnels.

De plus, la méditation aide à poser un regard différent sur nous-mêmes, un regard plus gentil et exempt de jugements. Petit à petit, la voix qui ne nous trouvait jamais « suffisant » ou au contraire « trop » s’effacera pour laisser place à un regard plein de compassion et de discernement pour nous-mêmes, le point de départ pour réaliser de grandes choses.

Si l’on souhaite apprendre, réapprendre ou nous perfectionner dans cette voie, Le Monastère des Augustines offre deux ateliers de formations cet automne sur la méditation.

La méditation est un excellent outil pour explorer la pleine conscience et la connaissance de soi.

L’audace

Nous offrir ce silence pour se (re)connaître n’est qu’un point de départ. L’aventure commence réellement lorsque nous mettons l’énergie nécessaire pour amorcer le changement concret vers la direction de notre désir! Je crois que ce désir doit nous faire un peu peur, sinon il n’est pas une vraie aventure. Si c’était si simple, nous l’aurions sûrement tous déjà fait!

Mettre un orteil timidement dans un lac, ce n’est pas plonger dedans. Tant que l’on hésite, que l’on a des moyens de nous retirer et tant que l’on ne plonge pas, nous sommes difficilement dans l’aventure et restons alors dans notre zone de confort. Comme le dit si bien l’auteur et poète Goethe :

« Quoi que vous puissiez faire, quoi que vous rêviez de faire, entreprenez-le. L’audace donne du génie, de la puissance et de la magie. Commencez maintenant. »

– Johann Wolfgang von Goethe

Je vous propose donc d’inviter une deuxième façon d’être dans votre vie : celle d’oser l’audace pour voir cette magie apparaître. D’audace en audace, je suis persuadée que vous réussirez à agrandir votre zone de confort.

Pour entretenir cette audace, je vous invite à entreprendre quelque chose, un projet personnel par exemple, qui vous fait peur ou que vous redoutez. Même si cela n’est pas encore en lien avec votre projet, faites quand même un pas dans une direction inconnue pour vous permettre de vous habituer à ses petites turbulences intérieures qui s’agitent quand on est en dehors de notre zone de confort. En faisant régulièrement ces pas vers l’inconnu, si la maxime de Goethe se vérifie, je suis convaincue que vous verrez alors déjà votre vie changer positivement, comme par magie! 

Une personne en forêt
Le chemin de l’aventure nécessite une certaine audace face à l’inconnu devant nous.

***

Alors, quel est ce projet que vous caressez intérieurement et que vous n’avez pas encore osé mettre au monde? Que ce soit un changement de carrière, l’essai d’une activité qui vous a toujours intéressée, approcher une personne que vous admirez, donner une conférence sur un sujet qui vous touche ou encore, pratiquer un sport… engagez-vous dans la direction de vos rêves!