Portrait d’une ambassadrice: Brigitte Renaud

Le Cercle des ambassadrices du Monastère des Augustines est un réseau de femmes accomplies, qui désirent contribuer à assurer la pérennité et la mise en valeur du patrimoine des Augustines, soutenir la mission sociale de mieux-être des individus, et faire rayonner l’offre du Monastère auprès des membres de leur entourage.

Ce mois-ci, nous vous présentons Brigitte Renaud, ambassadrice engagée dans sa communauté, notamment chez Moisson Québec.

Quel est votre parcours personnel et professionnel? 

Après des études en commercialisation de la mode et quelques expériences dans le domaine, j’ai travaillé dans celui des achats pour la Maison Simons à Québec. Forte de cette expérience, mon penchant entrepreneurial m’a menée à me lancer en affaires, et j’ai ouvert une boutique de vêtements dans le Vieux-Québec, à 27 ans. J’ai beaucoup appris de cette expérience du point de vue des affaires et aussi de l’humain.

Parallèlement, le Campus Notre-Dame-de-Foy, à Québec, ouvrait un nouveau programme en mode. On m’a offert un poste d’enseignante, et ce nouveau défi me tentait grandement. J’y ai commencé à temps partiel, et cette expérience d’enseignement avec les jeunes m’a comblée. J’en suis venue à enseigner à plein temps et à participer à des travaux de recherche en pédagogie, ce qui a été très motivant pendant 18 belles années.

Puis, mon conjoint, qui est courtier immobilier, m’a fait faire le saut dans son domaine, ce que je fais toujours aujourd’hui. Nous faisons équipe : lui dans le marché commercial et moi dans le marché résidentiel.

Qu’est-ce qui vous touche dans l’offre du Monastère et qu’est-ce qui vous a inspirée à devenir ambassadrice?

J’ai un merveilleux souvenir des sœurs qui m’ont énormément apporté lors de mes études primaires et secondaires à L’École des Ursulines de Québec. Être en contact tous les jours avec ce patrimoine matériel et immatériel m’a fait prendre conscience de la richesse de ce lieu extraordinaire et de toute l’histoire qui s’y rattache.

Ayant entendu parler du projet des Augustines au tout début du processus, j’ai eu l’élan de m’impliquer en voulant collaborer à mettre en valeur ce patrimoine exceptionnel.

Qu’est-ce que c’est pour vous le don et la philanthropie?

Pour moi, c’est donner ce que je peux, à des gens qui en ont besoin, et aider à préserver et à perpétuer une mission sociale qui fait du bien, comme c’est le cas au Monastère des Augustines.

Quelle est votre implication philanthropique?

C’est à La Butineuse, organisme situé dans le secteur de Vanier, à Québec, que j’ai eu ma première expérience de bénévolat. La Butineuse qui offre des repas du midi à des enfants dans le besoin. J’étais dans la trentaine, et ce fut pour moi un choc de réaliser qu’autant de gens étaient démunis et qu’il y avait tant à faire pour eux. C’est donc avec gratitude que j’ai accepté le poste d’administratrice qu’on m’a offert à la banque alimentaire Moisson Québec, il y a six ans. Les besoins sont encore plus grands de nos jours, et Moisson Québec touche plus de 38 000 personnes dans le besoin dans la région de Québec par le biais d’une multitude d’organismes communautaires qui travaillent de concert pour l’aide alimentaire de notre région.

Récemment, j’ai accepté de m’impliquer au sein de l’organisation Action patrimoine et qui contribue à mettre en valeur et à faire connaître le patrimoine bâti du Québec.

Bien sûr, je m’implique aussi au Monastère des Augustines comme ambassadrice. Je participe d’ailleurs sur le comité du Cercle des ambassadrices formé de Marie-France Delisle, Dominique Laflamme et moi-même. Nous essayons de mener à bien différents projets pour faire connaître le Monastère et participer à sa mission.

Quel a été le moment le plus marquant de votre vie?

L’arrivée de mes enfants! Nous avons adopté notre fils aîné Sergueï en Russie, et le cadet Samuel est né quelques mois après. C’est la plus belle expérience que j’ai vécue et que je vis toujours!

Qu’est-ce qui vous passionne?

Beaucoup de choses, mais en ce moment c’est la joaillerie; j’ai débuté un cours à l’École de joaillerie de Québec et j’apprends beaucoup! J’adore aussi les voyages, l’aventure, l’histoire et la gastronomie.

Si vous pouviez retourner dans le passé, quel message livreriez-vous à la jeune femme de 20 ans que vous étiez?

« Profite du moment présent. Sois consciente du moment, sois présente à toi et à ce qui t’entoure. Aie confiance en toi et en la vie. »

Une citation qui vous inspire?

Carpe Diem! (Cueille le jour présent sans te soucier du lendemain!)

Quand vous voulez vous détendre, que faites-vous?

J’aime beaucoup lire! Je lis de tout, mais je viens de terminer le dernier livre d’Arturo Pérez-Reverte que j’ai beaucoup apprécié. J’ai toujours des livres de chevet qui m’attendent au gré de mes besoins et intérêts. Eckhart Tolle et Nicole Bordeleau sont des auteurs qui m’accompagnent présentement.

Pour me ressourcer, j’adore aller me promener en nature, aller dans les musées et au cinéma.

Quels sont vos prochains défis?

Vivre le moment présent!

J’entre dans une période de transition de la vie avec les enfants qui ont quitté la maison. J’aimerais poursuivre dans cette période en y trouvant une nouvelle harmonie; je ne me donne pas trop de défis… Je veux simplement faire des choses que j’aime et qui m’apportent et qui apportent aux autres.