Trouvaille du mois – Voyage vers l’Afrique

Tous les mois, les équipes de la Réserve muséale et du Centre d’archives du Monastère sélectionnent un objet parmi le riche patrimoine matériel légué par la communauté des Augustines. En vedette, ce mois-ci, une lettre de voyage.

Le bateau à vapeur, aussi appelé steamer, « Lake Champlain », vers 1901.
(HG-A-26.12.70.10.5)
Fonds du Monastère des Augustines de l’Hôpital général de Québec.
© Archives du Monastère des Augustines.

En ce mois de septembre, où l’achalandage des bateaux de croisière dans le port de la ville de Québec se fait grandissant, Le Centre d’archives du Monastère des Augustines vous présente une lettre écrite par sœur Marie-Reine-Elmina Brière dite de Saint-François-Xavier à bord du « Lake Champlain ». Elle y relate leur première journée en mer.

« Je vous écris installée sur le pont, ayant la lune pour m’éclairer et un peu de lumière électrique dans le dos. Toutes les postulantes sont aussi à leur bureau, sœur Saint-Henri a soin de l’encrier. »

Première page d'une lettre
Lettre de sœur Marie-Reine-Elmina Brière dite de Saint-François-Xavier, écrite le 12 juillet 1901, à bord du Lake Champlain (première page).
Fonds du Monastère des Augustines de l’Hôpital général de Québec
© Archives du Monastère des Augustines

Femmes missionnaires, plusieurs Augustines du Québec ont traversé l’océan Atlantique pour prêter main-forte aux sœurs de France en Afrique du Sud. Le 12 juillet 1901, ce sont deux religieuses et quatre postulantes du monastère de l’Hôpital général de Québec qui feront leurs adieux à leurs proches à bord du Lake Champlain, un bateau à vapeur. Elles arriveront à leur destination, la ville de Durban, le 30 août. 

Encrier et plume - 20e siècle
Encrier (fait d’étain et de verre) et plume (en bois et acier). La plume est de la C.M. Cooper Smith & Company 20e siècle.
© Collections du Monastère des Augustines, Hôtel-Dieu de Québec

***

Pour en découvrir davantage sur le patrimoine des Augustines, visitez le Musée du Monastère. Explorez aussi d’autres documents sur le site Internet du Centre d’archives.