Un brin de loisir

En ce mois du mouvement, les collections et les archives du Monastère des Augustines sont heureuses de vous faire découvrir de précieux témoins des activités sportives pratiquées par le passé par les Augustines. À titre d’exemple, ce magnifique toboggan de 2,5 mètres de long, utilisé pour la glisse! Si l’on se fie au témoignage de sœur Buist en 1970, ce sport était fort populaire au monastère :

« En 1926, je crois que c’est cela, nous avions la permission de glisser le soir en traîne sauvage. Nous avions des costumes spéciaux. Quel bon plaisir! On nous faisait une glissoire à partir du mur du jardin, où est maintenant la Grotte, jusqu’à la barrière de la clôture. C’est un sport bien agréable en tout temps. Pour ma part, je ne l’ai pas négligé! »

Toboggan
Première moitié du 20e siècle
Collection du Monastère de l’Hôtel-Dieu de Québec


Autre témoin de la pratique d’un sport hivernal, la jupe à carreaux bleus et blancs, qui était portée lors de séances de patinage. Ces jupes à carreaux sont en fait d’anciens couvre-lits en laine, que les religieuses recevaient lors de leur profession perpétuelle. Il est d’ailleurs possible de voir quelques couvre-lits dans leur état d’origine au musée. Chez les Augustines : rien ne se perd et tout se transforme!

Jupe de patineuse
Collection du Monastère de l’Hôtel-Dieu de Québec

 

Deux  novices patinant dans la cour du Monastère de l’Hôtel-Dieu de Québec, vers 1960
Archives du Monastère des Augustines

 

La saison estivale venue, patins et toboggans laissaient place à des loisirs extérieurs tout aussi variés dans les jardins du monastère : vélo, badminton, croquet. Ces témoins démontrent qu’été comme hiver, les religieuses maintenaient un esprit sain dans un corps sain!

 

Séance de badminton au jardin, XXe siècle
Archives du Monastère des Augustines

 

Jeu de croquet
20e siècle
Collection du Monastère de l’Hôtel-Dieu de Québec